Du passé au présent, ni ange ni bête

"L'homme n'est ni ange ni bête, 
et le malheur veut que qui veut faire l'ange fait la bête" 
B. PASCAL

(...)

Je m'assieds en demi-lotus sur mon zafu, 
Dans une posture droite et digne.
Je ressens la présence de tout mon corps, 
Pleinement et simplement, 
Ici, maintenant.


Je constate mes pensées, telle qu'elles sont, simplement, 
Telles des vagues qui s'estompent doucement.

Quelle météo agite mon âme ?
Un doux sentiment familier, 
Après le coup de vent passager.

Je revisite mes sensations, redresse mon buste.
De la nuque au sommet de la tête, 
Un fourmillement plus marqué m'accompagne.
Je continue ma lecture, conjuguée au présent,
Au présent corporel.
Le calme est là, simple et apaisant.

Je porte mon attention sur ma respiration.
Inspiration, après expiration, dans l'esprit du débutant.
L'accueil de l'inspiration, instant après instant,
Découvertes attractives et richesses accessibles.
Un temps suspendu, tel un équilibre entre le dedans et le dehors,
Et viens l'expiration, le souffle de tout mon corps...
Vagues de ma vie, confiant en mes forces vives.

Dans une nouvelle présence, j'élargis mon attention
Tout mon buste respire, conscient des portes de mon souffle, 
L'ensemble de mon corps, base de mon existence.
Je ne fais que constater :
Tout semble déjà-là, dans l'acceptation et le lâcher prise.

Dignité d'être humain, pleine conscience de ma posture, 
Tout mon être s'emplie d'un large sourire.

L'envie de rester là, posé simplement.
Où je vais, je suis...
Où je suis, je reste.

© Pascal GAUTIER



Commentaires