vendredi 21 juillet 2017

L'esprit de Solitude

"Les esprits qui ont le sentiment du sublime sont entraînés insensiblement vers les sentiments élevés de l'amitié, du mépris du monde, de l'éternité, par le calme et le silence d'une soirée d'été, alors que la lumière tremblante des étoiles perce les ombres de la nuit et que la Lune solitaire paraît à l'horizon." Kant

"Pour la plupart des contemporains, la solitude est ressentie de façon négative : on la confond avec l'isolement, le manque, l'abandon. Et la société veille à empêcher que l'être humain ne se retrouve seul face à lui-même. Or, la solitude choisie est loin d'être un enfermement, une pauvreté : c'est un état d'heureuse plénitude. Non seulement parce qu'elle offre la clé de la vie intérieure et créative, mais parce qu'elle est disponibilité et chemin d'apprentissage de l'amour. Il n'est pas de liberté de l'individu sans ce recueillement de la pensée, sans cet ermitage du cœur." J. Kelen

Je lis chaque jour quelques pages de ce superbe livre que m'a offert mon ami Jean-François Le Dû, lors d'une très agréable soirée partagée autour d'une salade de sa composition ; cadeau reçu le jour de l'anniversaire de ma fille. 

C'est une ouverture vers un chemin qui m'attire aujourd'hui. 

Chemin qui à toujours été présent en filigrane, parfois source de tristesse dans une envie de normalisation. Aujourd'hui je découvre aussi, avec cet ouvrage, qu'il est au contraire un chemin initiatique nécessaire et bénéfique, il m'a construit et me ressemble.

Cette recherche peut aussi ponctuer d'autres choix. Ainsi, il est important pour chacun d'entre nous de se donner des moments pour Soi, quelques minutes chaque jour peut-être, ou une heure par semaine... se retrouver.

Il ne s'agit pas de se couper des autres mais davantage de gagner en maturité pour plus de Liberté.

Il ne s'agit pas de papilloner, fuir dans l'action ni vers d'autres remplissages contre l'angoisse potentielle.

Il s'agit de prendre du temps pour s'élever, en refusant toute appartenance et se libérer davantage des conditionnements.

C'est aussi choisir quelques amis de cœur ou peut-être des "âmes sœurs", de manière désintéressée, pour partager de rares moments plus essentiels. 

Cela peut aussi passer par la lecture d'ouvrages qui nous relient à ce que Rudolf Otto désigne "numineux".

"Accéder à la Seigneurie de Soi-même" selon la belle formule de Goethe.

ISBN-13: 978-2226139061 
ISBN-10:2226139060

dimanche 16 juillet 2017

La dérive des pseudos sophrologues


Bonjour,

Je souhaite réagir à un article du #Télégramme du 16 juillet (après #Ouest-France le 28 mai) qui véhicule une mauvaise image au sujet de la sophrologie.

"À Noyal-Châtillon-sur-Seiche (35), près de Rennes, une entreprise de déménagement et une sophrologue proposent des ateliers pour évacuer ses angoisses. Les participants peuvent, par exemple, casser du verre, de la vaisselle ou de l'électroménager." (Le Télégramme)

Cette approche n'a rien à voir en effet avec la #sophrologie !
Utiliser la violence pour un effet qui se veut cathartique s'appuie sur une croyance du début du 20e siècle qui a été depuis infirmée : l'encouragement de l'agressivité facilite l'accès à cette forme d'expression.



Si cela peut faire du bien sur le moment - comme la prise d'un produit toxique - des effets délétères peuvent apparaître par la suite en rendant les personnes encore plus agressives !
Au delà du côté spectaculaire et "vendeur" pour les médias, je trouve dommage qu'une personne se fasse passer pour sophrologue et je vous invite à partager ce post.


Cordialement,


Pascal GAUTIER

vendredi 7 juillet 2017

Mythe cerveau droit vs gauche

L'idée que les hémisphères ne sont pas équivalents et que chacun a sa spécialisation est ancienne, mais la "théorie des deux cerveaux" lancée dans les années 70 par trois neurologues de l'Université Harvard, Geschwind, Levitsky et Galaburda, l'a largement popularisée.

Selon cette approche, chaque hémisphère cérébral joue un rôle particulier : on parle de "latéralisation" du cerveau.

L'hémisphère gauche est considéré comme le spécialiste du langage et de la pensée rationnelle. De son côté, l'hémisphère droit est vu comme le siège de la représentation de l'espace et des émotions.

Cette conception s'est d'abord fondée sur des observations anciennes réalisées chez des patients porteurs de lésions cérébrales. Paul Broca, notamment, en 1861, avait repéré dans l'hémisphère gauche une zone systématiquement endommagée chez des sujets ayant perdu la capacité de parler (aphasie). (Cette zone importante pour le langage fut d'ailleurs nommée "aire de Broca").

D'autres corrélations ont suivi, permettant de relier région lésée et perte de fonction. Une lésion survenant dans l'hémisphère droit induit généralement une altération des capacités à percevoir les formes et à s'orienter. De proche en proche, une cartographie du cerveau a pu être établie, avec des aires nécessaires à la vision, l'audition, la motricité, le langage, etc.
Ces observations ont été très importantes à l'époque pour la compréhension du fonctionnement du cerveau, dont l'étude commençait à peine.

Cependant, il faut garder à l'esprit que les effets de lésions cérébrales doivent être interprétées avec prudence. Car le fait d'observer un trouble fonctionnel, suite à la lésion d'une région, n'implique pas obligatoirement que cette région soit le siège de la fonction.

Par exemple si la parole disparaît, cela signifie que la zone touchée est nécessaire à l'expression verbale, mais elle n'est pas forcément suffisante. Le déficit induit par une lésion ne dit pas tout d'une fonction.

Malgré des bases expérimentales manifestement peu étayées, la théorie des deux cerveaux a séduit beaucoup de monde car elle est simple et cristallise une représentation bipolaire du monde.

On ne s'étonnera pas que cette théorie soit devenue le creuset de toutes sortes de spéculations plus ou moins mystiques.
Dans les années 70, à l'heure où le mouvement hippies recherchait des méthodes d'épanouissement, de nouveaux gourous ont exploité le filon symbolique des deux cerveaux, présentés comme le yin et le yang.
A gauche le langage, la raison, l'esprit d'entreprise et tout ce qui représente les valeurs de l'Occident. A droite, la perception de l'espace, l'affectivité, la contemplation et les valeurs de l'Orient et de l'Asie. Nombres d'ouvrages et de stage "d'initiation" proposaient des méthodes pour "penser équilibré". Et le filon n'est toujours pas épuisé ! Ces arguments sont toujours utilisés dans une certaine presse grand public.

Cet extrait est issu du travail réalisé sur http://www.charlatans.info.

Source : http://adulte-surdoue.fr/pose-des-questions/pour-finir-avec-mythe-cerveau-droit-cerveau-gauche-les-pseudo-therapies-associees-t544.html

Jeu du soir

Petite improvisation suite à ce post dans le groupe Facebook "Motards du 35"... Je dirais plus "se planter" ...