samedi 26 mai 2012

L'essence de notre être

Lors de nos méditations, entre les pensées (ou entre les stimulations sonores non audibles, cf. RDC 6 notamment) se révèlent des espaces de silence : 
ces interstices sont autant de portes d'accès à la force d'intégration de notre conscience elle-même. Cela est là, accessible.


L'entraînement répété nous met en contact avec l'essence même de notre être et nous libère des contingences passées ou à venir pour vivre pleinement l'instant.

Pascal GAUTIER

Jeu du soir

Petite improvisation suite à ce post dans le groupe Facebook "Motards du 35"... Je dirais plus "se planter" ...